La biopsie mammaire

Une biopsie mammaire, pour quoi faire ?

Une biopsie consiste à réaliser un prélèvement d'un petit morceau de tissu. Ce prélèvement est adressé au laboratoire d'anatomopathologie pour analyses. Les résultats ainsi obtenus permettent de déterminer la nature de la lésion et de guider les médecins dans les choix de traitements.

En fonction de la taille de l'aiguille et donc du volume de prélèvement, on distingue la macrobiopsie (Mammotome) de la microbiopsie. Ces deux types de prélèvements peuvent être réalisés avec un guidage mammographique (macrobiopsie sous stéréotaxie) ou échographique (microbiopsie ou macrobiopsie sous échographie).

Tous les prélèvements sont faits sous anesthésie locale.
 

Comment se déroule l'examen ?

La secrétaire accueille la patiente et réalise son dossier administratif. Elle la dirige ensuite vers la salle d’attente. Une manipulatrice vient la chercher et l'installe en salle.

 

Dans le cas d'une microbiopsie sous échographie

En même temps que la manipulatrice installe la patiente torse nu sur le lit d’examen, elle lui explique le développement de l’examen. Elle prépare la table de prélèvement. Lorsque tout est prêt, le médecin radiologue fait une désinfection de la peau et réalise l’anesthésie locale. C’est le moment le plus désagréable de cet examen indolore. Il prend ensuite des repères et pratique une petite incision à la peau mesurant 1 à 2 mm avant d’effectuer le prélèvement sous contrôle échographique permanent. Le prélèvement est rapide. Il est réalisé avec à une aiguille automatique à usage unique portée par un pistolet. Le bruit de la ponction est surprenant (comme un bruit de coup de feu). Durant tout l’examen le médecin explique et commente les gestes qu’il réalise. A la fin de l’examen, il pose un pansement que la patiente doit garder 72h. La procédure dure environ 15 minutes. Au sortir de la salle d’examen, la secrétaire lui donne un rendez-vous 8 jours après environ (temps nécessaire au laboratoire pour faire l’analyse) pour revoir le médecin afin qu'il lui donne les résultats de la biopsie.
 

 
Des effets secondaires ?
 

La microbiopsie sous échographie peut provoquer un hématome sans gravité. Afin d’éviter les saignements, il est expressément recommandé de ne pas prendre d’aspirine pendant quelques jours.

 

Dans le cas d'une macrobiopsie sous échographie (Mammotome sous échographie)

La patiente est installée en salle d'échographie torse nu sur le dos. La manipulatrice prépare le matériel et la table de prélèvement tout en lui commentant le déroulement. Le médecin réalise une désinfection de la peau, puis une anesthésie locale au point de ponction. Il fait une incision de la peau de 3 à 4 mm. Le prélèvement s'effectue sous contrôle échographique permanent. Il est réalisé grâce à une aiguille tournant sur elle-même. Le bruit de la ponction est surprenant. Le prélèvement n'est pas douloureux, l'anesthésie locale ayant eu le temps de faire effet.
A la fin de la macrobiopsie, un clip est mis en place ; c'est un petit marqueur en Titane qui permet de reconnaître le site de prélèvements pour les surveillances ultérieures ou pour servir de cible avant un éventuel geste chirurgical.
Le médecin fait un pansement que la patiente doit garder 4 à 5 jours. Il fait également une compression avec une bande qu'elle gardera 24h.
La procédure dure environ une ½ heure. Les prélèvements de tissu mesurent entre 1 et 3 mm de diamètre. Ils sont envoyés pour analyse au laboratoire d'anatomopathologie. Une semaine après, la patiente revoit le médecin Radiologue qui a pratiqué le geste. Il vérifie l'état cicatriciel du sein, fait réaliser des clichés de mammographie du sein ponctionné et lui donne ses résultats.
 

Des effets secondaires ?
 

Afin d’éviter un hématome, il est recommandé de mettre de la glace durant quelques heures sur le pansement (au travers d’un sac plastique afin de ne pas le mouiller) et ne pas prendre d’aspirine pendant quelques jours.

Dans le cas d'une macrobiopsie sous stéréotaxie (Mammotome stéréotaxique)

La manipulatrice installe la patiente en salle, sur une table spécifique à ce type de prélèvements. Elle est allongée, torse nu. Le sein à examiner est comprimé comme lors de la mammographie. Cet appareil utilise les rayons X. La manipulatrice prépare le matériel et la table de prélèvement tout en commentant le déroulement de l’examen. Elle cible l'anomalie à ponctionner et réalise ensuite une désinfection de la peau. Le médecin réalise l’anesthésie locale. Il fait une incision de 3 à 4 mm de grand axe afin d'introduire l'aiguille de prélèvement. Plusieurs prélèvements sont réalisés. La procédure est bruyante mais indolore après l'anesthésie. A la fin de la macrobiopsie, un clip est mis en place ; c'est un petit marqueur en Titane qui permet de reconnaître le site de prélèvements pour les surveillances ultérieures ou pour servir de cible avant un éventuel geste chirurgical. Le médecin fait un pansement que la patiente devra garder une semaine. Il fait également une compression avec une bande qu'elle gardera 24h. La procédure dure environ une heure. Les prélèvements mesurent entre 1 et 3mm de diamètre. Ils sont envoyés au laboratoire d'anatomopathologie pour l'analyse.
Une semaine après, la patiente revoit le médecin Radiologue qui a pratiqué le geste. Il vérifie l'état cicatriciel du sein, fait réaliser des clichés de mammographie du sein ponctionné et lui donne ses résultats.

 
Des effets secondaires ?
 

Afin d’éviter un hématome, il est recommandé de mettre de la glace durant quelques heures sur le pansement (au travers d’un sac plastique afin de ne pas le mouiller) et ne pas prendre d’aspirine pendant quelques jours.
 

La patiente reçoit-elle les résultats antomopathologiques ?

Oui, mais pas le jour de la biopsie, car les résultats des prélèvements doivent être analysés par un anatomopathologiste. Ils lui seront généralement remis en consultation par le médecin radiologue qui a pratiqué le prélèvement histologique, une semaine après, en compagnie de la personne de son choix. Le médecin lui commentera les résultats et lui indiquera les démarches à suivre.
Les résultats seront aussi envoyés à son médecin référent.

Combien ça coûte ?

La macrobiopsie coûte un peu plus de 600 euros, la microbiopsie sous échographie près de 120 euros. Ces examens sont remboursés à 100%, à condition d’avoir une mutuelle.

 

Pour toute question relative à votre situation personnelle, contactez votre assistante de parcours. Elle est là pour vous accompagner et vous orienter tout au long de votre parcours de soins.

 

A lire aussi sur notre site :

La mammographie

L'échographie mammaire

L'IRM mammaire

Le repérage

La détection du ganglion sentinelle

La scintigraphie osseuse

Le TEP-SCAN

La fraction d'éjection isotopique

La chirurgie

La chimiothérapie

La radiothérapie

L'hormonothérapie

Les thérapies ciblées

Le suivi cardiologique

La kinésithérapie

Les soins de support

Le suivi psychologique

L'homéopathie

L'addictologie

La sexologie

 

Les parcours de soins