La mammographie

Une mammographie, pour quoi faire ?

La mammographie est une radiographie qui permet de visualiser la structure interne des seins pour détecter une éventuelle anomalie. Elle utilise des rayons X. Elle peut être prescrite par un médecin généraliste ou spécialiste en cas de contrôle, ou dans le cadre des campagnes de dépistage organisées par les pouvoirs publics et destinées aux femmes de 50 à 75 ans. La mammographie peut-être complétée par une échographie mammaire : c’est le bilan sénologique normal.

En France, les mammographies sont recommandées :?
- tous les 2 ans pour les femmes âgées de 40 à 75 ans ne présentant pas de facteurs de risque particuliers (le dépistage individuel concerne les femmes âgées de 40 à 50 ans et le dépistage organisé concerne celles âgées de 50 à 75 ans).
- tous les ans pour les patientes ayant déjà eu un cancer du sein, ayant des antécédents familiaux de cancer du sein, ayant une mutation génétique ou une suspicion de mutation génétique prédisposant au cancer du sein.
 

Comment se déroule la mammographie ?

La secrétaire du cabinet de radiologie accueille la patiente et réalise son dossier administratif. Elle la dirige ensuite vers la salle d’attente. La manipulatrice responsable de la réalisation de l’examen vient la chercher. Elle l’installe en cabine et lui demande de se mettre torse nu. Pendant ce temps, elle prépare son dossier mammographique. Elle l’installe ensuite dans la salle d’examens et réalise les clichés (minimum 2 sur chaque sein). Il est nécessaire de comprimer le sein pour augmenter la qualité des images et pour diminuer la dose d'irradiation. En fonction du résultat des premiers clichés, des clichés complémentaires peuvent être demandés par le médecin « PAS DE PANIQUE !», cela n’implique pas obligatoirement une anomalie. La patiente est à nouveau dirigée vers la salle d’attente avant de rencontrer le médecin.
Elle est ensuite orientée vers une autre salle où elle rencontre le médecin radiologue pour un examen clinique des seins et le commentaire des clichés. Le médecin complète très souvent la mammographie par une échographie mammaire.
 

Des examens seront-ils remis à la patiente ?

Oui, mais pas nécessairement le jour même. Dans le cas du dépistage individuel, les résultats sont remis à la patiente le jour de l’examen : elle repart du cabinet avec son dossier images et un compte rendu.
Par contre, dans le cas du dépistage organisé, les résultats ne lui sont remis qu’après une double lecture/interprétation des images, soit 15 à 21 jours après l’examen.
 

Quels sont les effets secondaires ?

La mammographie peut provoquer une irradiation minime sans effets secondaires ni risque. Elle occasionne parfois une petite gêne à la compression.
 

Comment bien préparer son rendez-vous ?

L’idéal, pour les femmes non ménopausées, est de réaliser la mammographie dans la première partie du cycle menstruel (idéalement entre le 3eme et le 10eme jour après le début des règles) car les seins sont moins douloureux à cette période et l'examen est plus aisé. Pour les femmes ménopausées, les mammographie peuvent être réalisées à n'importe quel moment puisqu'il n'y a plus de cycles.


D'un point de vue pratique, il est important de retirer ses bijoux et d'éviter de se mettre de la crème, du parfum ou du lait de toilette le jour de l'examen.

 

Il est très important de ramener ses anciens clichés pour que le radiologue puisse comparer les images.


Enfin, les patientes doivent signaler leur grossesse ou risque de grossesse car la mammographie utilise des rayons X non recommandés chez la femme enceinte.

Combien ça coûte ?

La mammographie coûte un peu plus de 65 euros. Elle est remboursée à 100%, à condition d’avoir une mutuelle.

 

Pour toute question relative à votre situation personnelle, contactez votre assistante de parcours. Elle est là pour vous accompagner et vous orienter tout au long de votre parcours de soins.

 

A lire aussi sur notre site :

L'échographie mammaire

L'IRM mammaire

La biopsie mammaire
Le repérage

Les parcours de soins

La détection du ganglion sentinelle

La scintigraphie osseuse

Le TEP-SCAN

La fraction d'éjection isotopique

La chirurgie

La chimiothérapie

La radiothérapie

L'hormonothérapie

Les thérapies ciblées

Le suivi cardiologique

La kinésithérapie

Les soins de support

Le suivi psychologique

L'homéopathie

L'addictologie

La sexologie

L'algologie