Inscrivez-vous!

 

Le vendredi 29 janvier 2016

le MIS organise le colloque « Travailler avec un cancer du sein ? Un défi pour les femmes, les entreprises et la société », au Corum de  Montpellier. Ce colloque transdisciplinaire apportera un éclairage nouveau sur l’épineuse question du parcours professionnel des femmes confrontées à la maladie. Il sera suivi d’une session grand public. Bloquez dès à présent la date !
 

Le contexte

Aujourd’hui plus de 50 000 Françaises sont touchées chaque année par un cancer du sein. Plus de la moitié sont en âge de travailler, mais combien réussissent à concilier cancer et vie professionnelle ? Trois salariés sur quatre considèrent qu’il est difficile de parler du cancer en entreprise. Trois patient(e)s sur dix, en activité lors du diagnostic, n’ont pas repris d’activité deux ans après la fin des traitements. Pour les femmes confrontées à la maladie, la « double peine » est une réalité et les progrès thérapeutiques n’y changent rien : le cancer du sein reste un frein professionnel majeur et un défi difficile à relever en entreprise.
 

Le colloque

Avec son second colloque, « Travailler avec un cancer du sein ? Un défi pour les femmes, les entreprises et la société », le MIS entend créer un espace d’échange et de proposition pour porter un autre regard sur cette problématique. D’envergure nationale, cet évènement transdisciplinaire proposera une réflexion croisée réunissant sur une journée, des professionnels de santé, des représentants de la médecine du travail, des responsables de l’assurance maladie, des juristes, des dirigeants d’entreprises et DRH, des philosophes, des sociologues et représentants d’associations…
 

Les objectifs

Ce colloque permettra de faire un état des lieux, de confronter les données médicales, scientifiques et sociologiques aux réalités réglementaires et de terrain pour mieux appréhender les situations de rupture professionnelle liées au cancer du sein. Des retours d’expériences et des témoignages en France et à l’étranger alimenteront les débats, et favoriseront l’émergence de bonnes pratiques à diffuser. Cette journée sera clôturée par une session publique, pour permettre aux femmes et aux familles d'enrichir ce débat.