L'auto-examen des seins : ce qu'il faut savoir

L’auto-palpation ne se substitue pas à une visite chez le médecin ou à une mammographie. C’est un geste de surveillance des seins (et non de dépistage), qui sert à identifier d’éventuels changements pour en avertir son médecin.

POURQUOI s’auto-examiner ?

- Car cela permet de bien connaitre ses seins et donc de repérer immédiatement un changement, une anomalie.
- Car détecté à un stade précoce, un cancer du sein peut être guéri dans plus de 90% des cas et soigné par des traitements moins agressifs,ou entraînant moins de séquelles.
 

QUAND faut-il le faire ?

- Plusieurs fois par an, par exemple entre deux rendez-vous chez le médecin.
- En dehors de la période des règles, lorsque la poitrine est moins tendue. En cas de règles irrégulières ou après la ménopause, à une date fixe de son choix.
- L’auto-examen peut-être pratiqué à tout âge.


COMMENT s’y prendre ?

- Il faut rechercher quelque chose que l'on sentait pas avant : un mamelon anormal ou un écoulement, une ride sur la peau, une rougeur persistante, une zone dure, une « boule ».
- Il faut commencer par « une inspection » en se regardant dans une glace les bras en l’air.
- On peut s’examiner en position allongée car les muscles sont relâchés ou, sous la douche ou en se mettant de la crème.
- Avec la main opposée au sein. Les doigts posés à plat vont appuyer par petites pressions répétées, en palpant tout le sein, de la périphérie jusqu’au mamelon, sans oublier d’examiner l’aisselle.
 

Que faire EN CAS D’ANOMALIE ?

- Ne pas s’affoler car la plupart des signes observés par les femmes ne sont pas liés au cancer. Les anomalies sont le plus souvent bénignes.
- Consulter rapidement son médecin traitant ou son gynécologue. Ils pourront déterminer si les modifications constatées sont normales ou suspectes.
 

Revenir sur le site de l'opération